Le journal d'Harold - L'évolution d'un chien très peureux

On vous propose de vivre l'évolution de l'un de nos chiots en famille d'accueil pour vous montrer ce que l'on peut réaliser avec du temps et de la patience, écrit par Margaux sa famille d'accueil. Ce journal restera dans l'onglet ''Infos'' pour vous conseillez si vous vous retrouvez dans le même cas.

N'oubliez pas Harold est à adopter alors si vous êtes prêt à continuer le travail de sa famille d'accueil contactez-nous.

Voici donc : LE JOURNAL D'HAROLD

Harold est un des bébés de la portée de Rebecca, tous ses frères et sœurs ayant été adoptés, il s’est petit à petit renfermé sur lui-même au refuge au point d’éviter les contacts avec les humains.

Le 5 octobre 2019, il a rejoint notre famille : Newton, Chloé et moi-même (Margaux).

J-0 :  A 21h, Irina m’appelle pour me prévenir qu'elle est en bas de chez nous avec Harold, notre nouveau petit colocataire. Je trouve un chiot complètement stressé, tétanisé, c’est la première fois qu’il se retrouve en pleine ville entouré des bruits de la circulation. Une fois entrés dans l’appartement, il a vite trouvé sa place sur le coussin moelleux qui lui était réservé. La rencontre avec Newton s’est passée toute en douceur, Harold lui a accordé sa confiance bien avant nous.

J-1 à 5 : Dans les premiers jours, Harold est resté à l’intérieur afin de s’habituer tout doucement à la présence des humains avant de plonger dans le grand bain de la rue. D’abord prostré sur son tapis dans l’entrée de l’appartement, il a fini par se rapprocher de nous au fur et mesure. Newton, lui, a le droit à des léchouilles tous les matins. Quant à moi je m’émerveille au moindre petit battement de queue qui semble indiquer qu’il s’habitue enfin à ma présence.

J-6 à J-10 : Les premières sorties ne sont pas de tout repos, le pauvre Harold à peur de chaque passant que nous croisons. Avec Valentine, nous l’encadrons pour lui permettre de se sentir en sécurité dans cette rue pleine de bruit qui le terrifie. J’essaye donc de le sortir de nuit, quand la rue est plus calme. Cette technique ayant déjà fonctionné pour Peaches, refait ses preuves avec Harold car il arrive enfin à être assez détendu pour faire ses besoins à l’extérieur ! Une première victoire ! En parallèle de ça, à l’intérieur aussi il progresse. Il nous accompagne dans les différentes pièces de l’appartement, d’abord en gardant ses distances, puis en se rapprochant de plus en plus, au point de venir s’installer avec nous sur le canapé !

J-10 à J-14: Le matin c'est la fête nous nous levons, Harold réclame ses câlins et Newton a le droit à sa toilette quotidienne à grand coup de langue baveuse.

Dehors c'est un peu difficile malgré mes tentatives pour lui trouver des coins calmes, il longe toujours les murs, la queue entre les pattes.

J-15 et J-16 : N’étant pas sur Bucarest pour le week end, Harold a donc passé 2 jours chez Océane en compagnie de Clovis. Il a rapidement trouvé sa place dans ce nouvel environnement, la présence d’un autre chien le rassurant lors des promenades. J’avoue que le dimanche soir j’avais vraiment hâte de retrouver mes 2 petits protégés qui eux, étaient plus contents de se voir que moi !

J-17 et J-18 : Le séjour d’Harold avec Océane et Clovis lui a fait beaucoup de bien, il est un peu plus détendu dehors. La nuit, les 2 compères font la fête, ils jouent à la bagarre. Lorsque je demande un peu de silence, je me retrouve avec 2 squatteurs dans le lit, un peu envahissant ces petits monstres !

J-19 à J-22 : Les progrès du loulou à l'intérieur sont de plus en plus visibles ! Il recherche de plus en plus notre compagnie.
Le dimanche nous avons improvisé un road trip dans les montagnes roumaines, accompagné de Clovis, Shanon et Parker, Harold a pu découvrir un environnement extérieur plus calme et moins stressant que la ville.
Ce voyage nous a permis d'ajouter une qualité au descriptif du grand bébé : c'est un amour en voiture, aussitôt embarqué, il peut dormir pendant des heures.

J-23 à J-27: Les séances câlins s'allongent et se multiplient de plus en plus, Harold est maintenant plus à l'aise à l'intérieur. Avec Newton, c'est le grand amour, ils jouent à la bagarre, malgré la différence de poids notable, c'est toujours le chat qui gagne ! Dehors cependant les améliorations se font encore attendre, le loulou est toujours aussi tendu à chaque fois que l'on croise des passants. Mais on persévère et on y croit !

J-28 à J-29: Hier la petite Pocket est arrivée à la maison, Harold s'est d'abord montré curieux envers cette petite chose qui venait envahir sa maison. Malgré une petite jalousie lors des câlins collectifs, il n'a pas rechigné lorsque Pocket est venue s'installer avec lui sur son coussin pour la nuit ! J'espère que cette nouvelle venue le stimulera. En ce qui concerne les sorties, nous sommes au point mort, Harold a toujours autant peur des bruits de la ville qui ne semble pas être le milieu idéal pour lui permettre de s'épanouir.

 

LE 30 NOVEMBRE 2019, APRES 2 MOIS EN FAMILLE D'ACCUEIL, HAROLD A REJOINT SA NOUVELLE FAMILLE EN FRANCE!