Devenir bénévole au refuge

Pourquoi avons-nous besoin de l'aide des bénévoles ?

 Alina est la seule employé du refuge et elle ne travaille pas le week-end. Il revient donc à Irina de s'occuper toute seule du refuge le week-end. C'est pourquoi l'aide des bénévoles est une bouffée d'air frais.

De plus, nous tentons sans cesse d'améliorer le refuge pour offrir à nos pensionnaires les meilleures conditions de vie possible. Ce qui nécessite l'aide de nos bénévoles.

Nos bénévoles permettent également d'apporter à nos toutous

plein d'amour et de vie.

Quel est le rôle des bénévoles ?

  Les bénévoles sont amenés à faire toutes sortent de tâches au refuge, selon les besoins. Il peut aider à nettoyer les enclos et apporter la nourriture. Emmener les toutous en promenade. Et lors des beaux jours, aider à l'amélioration du refuge.

Mais ce que le bénévole apporte de plus important c'est de la joie aux loulous. Une séance câlins et jeux est organisée à chaque sortie au refuge.

Selon la compagnie aérienne que vous prenez pour rentrer chez vous, vous pouvez aussi aider l'association en ramenant en France des loulous qui sont adoptés. Les frais et l'organisation seront pris en charge par l'association. Tous les détails seront revus et un membre de l'association vous attendra avec les familles adoptantes à l'aéroport.

Comment devenir bénévole ?

  Pour devenir bénévole rien de plus simple! Si vous habitez à Bucarest ou êtes de passage contactez-nous sur la page facebook de l'association ou contactez Irina ou Alice. Vous serez ensuite rajouté sur un groupe whatsapp, ce qui vous permettra d'avoir toutes les informations concernant l'organisation des prochaines sorties au refuge. Celles-ci se font le week-end en fonction des disponibilités d'Irina. C'est elle qui vous emmènera en voiture au refuge.

Mise en lumière sur le bénévolat à Bucarest 

Régulièrement nous vous parlons des bénévoles qui se rendent au refuge pour s’occuper de nos loulous (les sociabiliser, les promener en laisse, leur apporter un peu de joie et de réconfort). Leur rôle ne s’arrêtent pas là, il faut souvent réaliser des tâches moins alléchantes : nettoyage des enclos/chambre de croquettes/matériel (cages, gamelles…..).

Les bénévoles peuvent également trier les restes de nourriture du lycée français qu’il faut bien évidemment au préalable trouver le temps d’aller la récupérer. Il faudra ensuite les distribuer et veiller que personne n’ait été oublié et qu’il n’y ait pas de bagarres.

Il peut être nécessaire d’effectuer régulièrement des rangements et tri du matériel pour effectuer un inventaire et savoir ce qu’il peut être nécessaire de racheter.
Bucarest subit des températures extrêmes en été et en hiver, de plus certains chiens supportent difficilement l’enfermement du refuge et contribuent à la destruction de certains enclos. Il faut sans cesse effectuer des réparations et améliorations (préparer les enclos pour les hivers très froids et inversement l’été).

Nous assurons le suivi de presque une centaine de chiens répartis dans différentes meutes autour du refuge. Ainsi, il faut par période aller distribuer des vermifuges et savoir ruser lorsque certains ne se laissent pas approcher, appliquer des antiparasitaires externes et s’assurer de la bonne santé des chiens et qu’ils aient de la nourriture à disposition. A chaque fois que nous trouvons des nouveaux sauvetages, vient le casse-tête de savoir où les mettre, trouver la meilleure solution en fonction des disponibilités (refuge plein, déficit de famille d’accueil…). Depuis peu, nous avons trouvé un partenariat avec un centre équestre en périphérie de Bucarest qui a accepté de s’occuper de certains chiots. Toutefois, il faut amener des croquettes toutes les semaines et assurer le suivi vétérinaire même si c’est assez dans un lieu éloigné.

Il y a aussi des volontaires pour faire des photos de vos filleuls : la tâche peut s’avérer compliquée certains chiens sont très craintifs et difficilement visibles, ils ne prennent pas la pose et les photos peuvent être floues ou de mauvaises qualités. Il nous faut un reporter photos à chaque fois pour illustrer nos propos pour vous montrer ce que nous pouvons réaliser grâce à vos dons.

Enfin, il nous faut effectuer les conduites à droite et à gauche pour aller chez le vétérinaire/radiologue/spécialiste, emmener des chiens en pension ou chez d’autres FA si celle -ci est absente pendant une période, courir à l’animalerie pour se réapprovisionner en produits spécifiques tels que des tapis absorbants pour des chiots qui n’ont pas encore le droit de sortir car ils n’ont pas fini le protocole de vaccination, à la pharmacie pour assurer les médicaments prescrits , chercher des chiens lors d’un appel à l’aide ……dans les embouteillages de la capitale roumaine.

Cela ne s’arrête jamais, il y a toujours quelque chose à faire et c’est pourquoi nous ne refusons jamais de l’aide aussi petite qu’elle soit. D’autant plus que nous partageons à chaque fois de bons moments qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, qu’il fasse chaud : le sourire est toujours présent. Si nous pouvons accomplir autant pour nos loulous sur place et que nous trouvons ce temps c’est grâce à votre soutien morale ou financier qui nous aide à poursuivre tous les jours même si ce n’est pas tous les jours faciles.

Découvrez toutes les facettes du bénévolat en France et à Bucarest en cliquant sur les boutons suivants:

Nous suivre sur les réseaux sociaux:

  • Facebook
  • Instagram
  • Youtube

© 2023 by Association Charly le Blanc 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now